Les Bougies Hopi

Image pour les soins aux bougies Hopi

Les bougies Hopi ou bougies auriculaires sont des tubes creux constitués de cire naturelle et de coton.

Elles étaient utilisées par les Indiens HOPI pour se régénérer.

Comment ça marche ?

La personne traitée s’allonge sur le côté. Le praticien insère délicatement la bougie dans le conduit auditif, puis allume le haut de la bougie. Lorsque celle-ci est presque entièrement consumée, on l’éteint dans un verre d’eau et la personne s’allonge de l’autre côté.

Le cérumen est une substance cireuse sécrétée dans le conduit auditif externe. Elle joue un rôle de nettoyage et de lubrification en entraînant dans sa migration vers la sortie, toutes les impuretés présentes dans le conduit auditif (bactéries, champignons, mucosités …).

Produit en excès,le cérumen peut s’accumuler et durcir. Des bouchons se forment, diminuant l’acuité auditive et favorisant les problèmes ORL de la sphère supérieure  (sinusites, otites, migraines …).

Lors de la combustion de la bougie, le léger crépitement que l’on entend signifie la présence d’une petite dépression ; c’est cet « effet cheminée » qui permet de ramollir et d’évacuer le cérumen en excès. A la fin de séance, on retrouve ce cérumen dans le bas de la bougie sous la forme de boules beiges plus ou moins grosses.

Quels en sont les effets ?

Une séance de bougies Hopi agit à la fois sur le plan physiologique et sur le plan psychique.

Par son action, elle nettoie en douceur le conduit auditif. Elle évacue les bouchons d’oreille, soulage et de prévient les  sinusites,  les otites,  la migraine et le rhume des foins.

Elle apporte également une profonde relaxation. Sous l’effet de la douce chaleur, les muscles des tissus de la zone auditive se détendent, la circulation sanguine se fluidifie, et les énergies se régénèrent. Le doux crépitement de la bougie produit un effet rassérénant sur nos oreilles.

La séance nous réhabilite au silence : elle offre un havre de paix à nos cellules auditives et nerveuses.

Deux séances par mois durant l’automne et l’hiver permet d’optimiser les effets bénéfiques des bougies et de prévenir efficacement les troubles hivernaux !

Print Friendly, PDF & Email